Briser le silence contre les actes de pédophilie dès l’école maternelle ?

Briser le silence contre les actes de pédophilie dès l’école maternelle ?

Enfin, le voile se lève sur cette question taboue et dramatique qui brise des vies.

Parents et éducateurs, nous avons le souci de protéger les enfants, de les mettre en garde contre ce fléau. Pourtant, des objections apparaissent : « Ne serait-il pas risquer de leur transmettre une vision du monde angoissante ? De transformer chaque rencontre avec un nouvel adulte en source d’inquiétude ? De craindre de porter trop tôt une atteinte à la légèreté de leur enfance ? »…

Tiraillé entre le désir de les protéger, de leur éviter toute souffrante inutile, d’éviter de leur donner une vision trop précoce de la violence du monde, nous ne pouvons nier l’évidence ! Ils peuvent se retrouver confrontés à ce potentiel danger et il nous incombe pleinement de les en avertir !

Nous ne pouvons pas laisser les enfants grandir sous cloche.

De même que nous ne pouvons leur cacher l’existence de la mort, de la souffrance, nous ne devons pas leur masquer l’existence de la violence physique ou sexuelle. Nous avons simplement à adapter notre discours à leur âge et à leur capacité de compréhension. A leur parler clairement, sans ambiguïté, avec des mots simples.

Que dire ? Comment expliquer ?

Leur dire simplement que la plupart des adultes qu’ils vont rencontrer seront digne de confiance mais pas tous! Que certains sont malades dans leur tête et pourraient leur demander de faire des choses que les adultes n’ont pas à faire avec des enfants : vouloir les voir tout nus, les toucher, les caresser… Que si des adultes faisaient cela, ça ne serait pas normal du tout. Surtout s’ils leur demandaient de ne pas en parler, s’ils leur disaient qu’il s’agit d’un secret entre vous ! Bien insister sur le fait que toutes ces choses ne sont pas du tout normales ! Leur préciser aussi qu’ils ont toujours le droit de dire non, surtout s’ils sentent au fond d’eux-mêmes quelque chose de bizarre et d’inconfortable, qui les met mal à l’aise. Et surtout, leur dire qu’il est important d’en parler tout de suite aux autres adultes : parents, enseignant…

L’urgence est maintenant d’informer, d’expliquer, d’éduquer pour éviter des enfances et des vies fracassées. Pour permettre aux enfants d’être prudents, de connaître l’existence de ce danger et les aider à s’en protéger. Et ce dès la petite section de maternelle, étape clé de la socialisation !

Post a Comment