Les bienfaits de l’écoute active

Les bienfaits de l’écoute active

L’écoute active permet d’établir des liens chaleureux entre le parent et l’enfant, l’enseignant et l’enfant. Les parents et les enseignants qui apprennent à sympathiser par l’écoute active découvrent une nouvelle sorte d’appréciation et de respect et une plus grande sollicitude envers l’autre. En retour, ce dernier éprouve à l’égard du parent ou du professeur des sentiments semblables.

Elle favorise la compréhension de l’autre, de ce qu’il dit, ce qu’il pense, ce qu’il ressent, son point de vue. Elle nous apprend à écouter et à entendre l’autre autrement.

L’écoute active facilite l’expression verbale. La parole se libère… Elle suppose une grande présence et une grande bienveillance! Lorsque l’on écoute vraiment quelqu’un avec empathie et attention, on en vient à se rapprocher de lui, à le comprendre et à apprécier sa façon de voir le monde!

Elle aide également à découvrir et à exprimer ses ressentis, ses sentiments. Elle réduit la peur des sentiments négatifs.

Enfin, elle permet la recherche de solutions à ses problèmes!

Mais comment faire?

  • Développer tout d’abord ces attitudes de base:
  1. Vouloir écouter ce que l’enfant veut dire: prendre le temps de l’écouter
  2. Vouloir sincèrement aider l’autre à résoudre le problème particulier qu’il ressent à un moment
  3. Etre capable d’accepter les sentiments de l’autre, quels qu’ils soient, aussi différents des nôtres et pouvoir mettre de côté son idée des sentiments que l’enfant « devrait » ressentir
  4. Avoir un profond sentiment de confiance dans la capacité de l’enfant de s’occuper de ses propres sentiments, d’y voir clair et de trouver des solutions à ses problèmes
  5. Accueillir les sentiments négatifs exprimés: pouvoir se rendre compte que les sentiments évoluent, se modifient: le découragement peut être remplacé par l’espoir, la haine par l’amour…
  6. Pouvoir voir son enfant comme une personne différente de soi, comme un individu distinct, un être unique qui a sa propre existence
  • Concrètement:
  1. Adopter une attitude physique de disponibilité
  2. Ecouter sans interrompre
  3. Donnez de nombreux signes visuels et verbaux d’intérêt: « oui », « j’entends »…
  4. Posez des questions ouvertes: lui demander de clarifier ou de préciser sa pensée, son ressenti, son désir pour être sûr de bien comprendre le message: « Que veux-tu dire par… »
  5. Reformulez ce que dit l’autre avec ses mots et avec vos mots
  6. Pratiquez des silences

« Quand j’ai été écouté et entendu, je deviens capable de percevoir d’un œil nouveau mon monde intérieur et d’aller de l’avant. Il est étonnant de constater que des sentiments qui étaient parfaitement effrayants deviennent supportables dès que quelqu’un nous écoute. Il est stupéfiant de voir que des problèmes qui paraissent impossibles à résoudre deviennent solubles lorsque quelqu’un nous entend. » Carl Rogers, psychologue humaniste, créateur de l’écoute active, Le Développement de la personne, InterEdition, 1966

Post a Comment