Lettre aux enfants privés d’école… Et à leurs parents…

Lettre aux enfants privés d’école… Et à leurs parents…

Chers enfants,

Vous ne pouvez plus aller à l’école! Parce qu’un virus très contagieux circule tout autour de la terre et peut avoir de graves effets sur chacun, surtout sur les personnes les plus âgées mais aussi sur des plus jeunes. Il y a déjà eu dans l’histoire de l’humanité des virus très puissants: la peste, le choléra… A ces époques, il n’y avait pas les hôpitaux, les médecins, les infirmières, les aides-soignantes bien entraînés, bien équipés et avec des médicaments efficaces. Beaucoup mourraient. Aujourd’hui, ça n’est plus le cas!

Mais, pour nous protéger et protéger les autres, nous devons rester chez nous et prendre les mesures qui s’imposent: bien se laver les mains, tousser dans son coude, …

Tout cela fait peur surtout si tu écoutes la radio ou regarde la télévision tous les jours. A éviter pour ne pas angoisser les enfants.

Avoir peur est normal car face à un phénomène nouveau, nous avons tendance à voir le danger existant encore plus grand qu’il n’est réellement. Dans un très grande majorité des cas, les personnes atteintes n’ont pas de symptômes ou n’éprouvent aucune complication. Le confinement est une mesure de précaution qui est utile pour que trop de monde ne tombe malade en même temps et que les médecins aient le temps de bien les soigner.

Vos enfants peuvent également se sentir coupables, être en colère, éprouver de la honte d’être porteur d’un virus qui pourrait être dangereux pour leurs grand-parents. Ecouter les sentiments de vos enfants et expliquez-leur qu’ils ne sont ni responsables ni fautifs. Ils ne peuvent plus aller à l’école ou sortir au parc pour éviter les contacts physiques avec les autres enfants. Par contre, au sein de la famille, continuez à prendre vos enfants dans vos bras, surtout les plus jeunes qui en ont grand besoin pour leur bon développement. Les contacts entre vos enfants sont également inévitables.

Même si l’école est fermée, papa et maman ont la lourde tâche de prendre le relais pour la lecture, les leçons, les exercices, les poésies, surtout pour les enfants à partir du CP. Expliquez-leur que cela n’est pas facile pour vous car ça n’est pas votre métier et que vous ne savez pas très bien comment vous y prendre. Faites-vous confiance et demandez à vos enfants d’accepter d’autres manières de faire, d’expliquer… Demandez-leur de vous y aider, d’y mettre de la bonne volonté.

Comme nous ne pouvons rien y changer, comment pourrions-nous faire de ce moment incroyable un moment agréable, positif et joyeux ? Posez-vous la question avec vos enfants…

Post a Comment