Petites phrases magiques qui incitent les enfants à coopérer!

Petites phrases magiques qui incitent les enfants à coopérer!

Petites phrases magiques qui incitent les enfants à coopérer!

Un adulte est préoccupé par ses obligations, ses plannings, ses objectifs. Il anticipe ses actions à plus ou moins long terme.

Un enfant est ancré dans le moment présent! Il expérimente à son rythme dans l’ici et maintenant. Il est totalement absorbé par ce qu’il fait. Un enfant est capable d’une concentration étonnante dans ses activités et exclue tout ce qui vient de l’extérieur. Ce phénomène se produit jusqu’à la fin de l’adolescence!

Coopérer, c’est respecter chaque partie concernée. Quand nous faisons une demande aux enfants, essayons de préserver cet aspect merveilleux de l’enfance en respectant le plus souvent possible son rythme et sa notion de temps présent.

Quelles sont les formules magiques qui vont à la fois concilier et respecter les besoins de chacun et inciter les enfants à coopérer?

« Dès que tu es prêt(e), tu vas au bain, t’habiller…. Cela te laisse le temps de finir ce que tu es en train de faire. »

« Dans 10 minutes, tu nous rejoins pour passer à table, sortir… »

« Tu as besoin de combien de temps pour sortir du bain, finir ton jeu….? »

Convenez d’un timer ou d’un sablier avec le nombre de minutes dont votre enfant a besoin, cela n’excède pas 15 minutes. Ainsi, il saura que le temps est écoulé quand il entendra la sonnerie ou qu’il verra que le sable est totalement écoulé dans le sablier.

Avantages de ces formules magiques pour les enfants:

  • Cela n’impose pas une contrainte ingérable pour le cerveau des enfants
  • Cela les responsabilise
  • Cela leur permet de poursuivre leurs activités ou leurs jeux qui participent à leur développement et à leur accomplissement
  • Cela leur laisse du temps pour se préparer mentalement
  • Cela leur rappelle que nous leur faisons confiance

 

1 Comment

  • Tabarly
    15 novembre 2017

    Merci pour ces suggestions pratiques qui nous aident au quotidien avec nos enfants.

Post a Comment