Sortir du chantage avec les enfants et les jeunes

Sortir du chantage avec les enfants et les jeunes

« Si tu fais cela alors tu auras cela »; « Si tu es sage alors tu pourras… »; « Si tu écoutes alors tu iras…. »

Ce type de discours est rarement efficace et n’inspire pas à l’enfant ou au jeune l’envie de se mettre en mouvement pour lui-même et de fournir des efforts continus. Pire, ces paroles lui laisse entendre que nous mettons en doute ses capacités à progresser. Elles vont pousser l’enfant à atteindre immédiatement la récompense proposée. Promettre des récompenses comme monnaie d’échange a d’autre part quelque chose d’immoral. Et certains enfants en viennent à mal se conduire de façon intentionnelle afin d’obtenir une rémunération pour leur bonne conduite!

Par quoi et comment remplacer les chantage, menaces, punitions et récompenses?

  • Laisser l’enfant faire l’expérience des conséquences de son comportement

– lui demander de choisir: « soit tu arrêtes de faire du bruit, soit tu quittes la pièce »

– rediriger positivement l’action: « Tu peux faire du bruit dans ta chambre ou dehors »

– poser une demande: « Quand tu fais du bruit, cela me dérange, j’ai besoin de calme et je te demande de jouer ailleurs ou de trouver une autre manière de jouer, plus calme et silencieuse. »

  • Proposer des choix

– lui indiquer une façon de se rendre utile: préparer le goûter…

– lui proposer des alternatives: « Tu pourrais faire des dessins, écouter une histoire avec ton casque… »

  • L’inviter à rechercher des solutions

–  idées qu’il pourrait trouver pour résoudre le problème

–  idées pour éviter que le problème ne se reproduise: « Est-ce que tu as une idée pour ne plus te retrouver dans cette situation? »

– idées pour réparer les dommages causés si c’est le cas: « Est-ce que tu as une idée pour réparer le mal que tu as causé à untel/dédommager telle chose volée ou cassée…? »

  • Remplacer des « Si » par « Dès que », « Aussitôt que » ou « Quand »

« Dès que tu auras rangé tes jouets, nous pourrons aller au parc »….

  • Avoir recours au renforcement positif

– exprimer de la gratitude: « Merci de m’avoir aidé à…. »; « Merci d’avoir fait…pendant que je faisais…et maintenant nous pouvons…. »; « Cela rend les matins/repas/sorties plus agréables quand tu…et je t’en remercie. »

– partager nos sentiments: « Je suis contente quand tu… »; « Cela me fait plaisir/chaud au cœur quand tu… »; « J’apprécie vraiment quand tu… »

  • Passer par l’humour, l’imagination

– changer de voix

– se faire passer pour un personnage

– utiliser un objet ou un personnage, les faire parler

  • Mettre le scolaire en perspective

Quand la réussite scolaire n’est plus vue comme un but mais comme un moyen, un outil, la pression retombe pour l’enfant et les parents. Les notes sont l’évaluation d’un travail et pas de sa personne.

Post a Comment